·  

Le gouvernement de l’Ontario doit concrétiser ses engagements envers les travailleurs blessés et leurs familles

TORONTO – L’engagement du gouvernement conservateur de l’Ontario selon lequel les victimes d’accidents et de maladies professionnelles bénéficieront des changements apportés au sein de la direction de la Commission de la sécurité professionnelle et de l'assurance contre les accidents (CSPAAT) doit s’accompagner de mesures décisives et concrètes, selon le Syndicat des Métallos.

«Les promesses et les belles paroles n’ont aucun sens si elles ne sont pas rapidement suivies de mesures concrètes qui auraient dû être prises depuis longtemps pour aider les accidentés et victimes de maladies professionnelles et leurs familles», déclare Myles Sullivan, directeur élu des Métallos pour l'Ontario.

Myles Sullivan fait référence à un engagement du ministre du Travail, Monte McNaughton, selon lequel le remplacement des deux hauts-dirigeants de la CSPAAT, à savoir son président du Conseil d’administration et son président-directeur général, indiquerait la détermination du gouvernement de «faire mieux» pour les travailleurs et leurs familles.

Les travailleurs qui souffrent de maladies graves en raison de leur travail «doivent avoir l’assurance que l’on s’occupera d’eux et de leurs proches», a également promis Monte McNaughton.

«Depuis des années, les défenseurs des travailleurs et même des rapports gouvernementaux appellent à des changements législatifs et politiques spécifiques pour aider les accidentés et victimes de maladies professionnelles, ainsi que leurs proches, qui méritent d’être soutenus et indemnisés», fait valoir Myles Sullivan.

«Le gouvernement et la CSPAAT ignorent ou rejettent ces recommandations, laissant souffrir des dizaines de milliers de travailleurs et leurs familles anéanties, sans obtenir justice. Pire encore, ces travailleurs et leurs familles ont dû récemment voir avec stupéfaction que ce gouvernement avait décidé d’octroyer 3 milliards $ en fonds CSPAAT 'excédentaires' à des entreprises», poursuit-il.

«Ces fonds devraient être acheminés vers des programmes d’indemnisation et de soutien qui continuent d’être refusés aux travailleurs et à leurs familles. À la lumière de ce cadeau massif aux entreprises, les travailleurs peuvent être pardonnés de refuser d’applaudir ce gouvernement jusqu’à ce que ce dernier apporte des changements fondamentaux à ce système tellement déficient.»

Le Syndicat des Métallos réclame du gouvernement et de la CSPAAT d’agir avec diligence et d’accepter les recommandations de l’Occupational Disease Reform Alliance (ODRA – Alliance pour les réformes en matière de maladies professionnelles) et d’autres groupes de défense des travailleurs, qui prévoient notamment :

  • d'indemniser les victimes de maladies professionnelles lorsque l’incidence des maladies professionnelles dépasse les niveaus communautaires  
  • d'étendre la liste des maladies indemnisables présumées liées au travail
  • d'utiliser la norme légale appropriée, non la certitude scientifique, dans les cas d’indemnisation
  • de reconnaître que les expositions à de multiples substances dans les lieux de travail se combinent pour causer des maladies professionnelles
  • d'assurer des niveaux appropriés de financement pour les Centres de santé des travailleurs(ses) de l'Ontario (CSTO), conformément aux recommandations qui figurent dans le propre rapport du gouvernement provincial
  • d'établir des rapports entièrement transparents sur les niveaux de financement et les pratiques financières de la CSPAAT. Les pratiques actuelles sont peu transparentes, y compris la non-divulgation du niveau de fonds mis de côté pour les demandes d’indemnisation liées aux maladies professionnelles.

«Nous nous joignons aux accidentés et victimes de maladies professionnelles et à leurs familles de tout l’Ontario, en espérant sincèrement que ce gouvernement agira efficacement en donnant une nouvelle orientation à la CSPAAT», souligne Myles Sullivan. «Nous allons suivre de près ce dossier pour tenir le gouvernement responsable de ses promesses d'agir comme il se doit pour les travailleurs.»

###

Pour plus d'informations :

Myles Sullivan, directeur élu du Syndicat des Métallos pour l'Ontario, 416 243-8792
Sylvia Boyce, coordinatrice en santé et sécurité pour le District 6 du Syndicat des Métallos, 905 741-9830, sboyce@usw.ca
Denis St. Pierre, Communications du Syndicat des Métallos, 647 522-1630, dstpierre@usw.ca

Demandes de presse

Merci

Merci de nous avoir contacté. Nous vous répondrons rapidement.

Contacts Médias

Directrice du département des communications :
Shannon Devine
sdevine@usw.ca
416-544-5966 or
416-434-2221 

Département des communications - Québec
Clairandrée Cauchy
ccauchy@metallos.ca
514-774-4001 

 

Adresse postale

Syndicat des Métallos
234, avenue Eglinton est, 8
e étage 
Toronto, ON M4P 1K7